AVERTISSEMENT

En entrant sur ce site, je reconnais être majeur(e) et que je suis autorisé(e) par la législation de mon pays à acheter des produits contenant de la nicotine.
ENTRER (+18) SORTIR (-18)

Je Débute

Pourquoi essayer la vape ?

Parce que vapoter n’est pas fumer ! Même si on essaye d’assimiler la cigarette électronique à un produit du tabac, elle est reconnue aujourd’hui au moins 95% moins nocive que le tabac, d’un ordre comparable aux sprays, et ne génère ni goudrons, monoxyde de carbone ou particules fines responsables de toutes les maladies liées au tabagisme.

Les expériences des vapoteurs nous apprennent depuis quelques années que globalement les gens se sentent beaucoup mieux après être passés à la vapote. Les signes tels que l’essoufflement, la toux matinale, le teint cireux, la mauvaise haleine, etc. disparaissent au profit d’un regain d’énergie. L’adaptation à la vapote n’est pas toujours immédiate, les signes du sevrage tabagique se faisant malgré tout ressentir chez certaines personnes (insomnies, toux de ‘décrassage’, anxiété, énervement, etc.) mais une fois ce temps d’adaptation passé (en général 2 à 3 semaines), les premiers signes positifs apparaissent.

Le sevrage est par contre grandement facilité par le maintien de 4 facteurs importants pour l’ex-fumeur :

  • l’administration de nicotine
  • le geste
  • la vapeur
  • la contraction de la gorge (hit)
  • N’ayez pas peur de vous lancer ! La peur est un frein important à l’abandon de la cigarette, la vape vous permet de calmer les angoisses qu’ont les fumeurs.

Si vous voulez arrêter le tabac ou commencer par le réduire, ayez simplement le réflexe de prendre votre cigarette électronique avant de prendre votre cigarette tabac. Le choix très large d’arômes existant vous permet d’essayer des saveurs qui vous feront oublier la cigarette.

  • Les saveurs tabac : si vous n’arrivez pas à vous en passer
  • Les saveurs gourmandes : si vous êtes gourmand et que vous avez tendance à grignoter quand vous essayez d’arrêter de fumer
  • Les saveurs fruitées : pour le côté gourmand et frais des fruits
  • Les saveurs mentholées : pour la fraîcheur qu’elles apportent

 Qu’est ce que c’est ?

La cigarette électronique est un dispositif composé d’une batterie et d’un atomiseur qui, sous l’impulsion d’un courant électrique, va chauffer une résistance qui pulvérisera un liquide contenant ou non de la nicotine.

La cigarette électronique, connue aussi sous le nom de e-cigarette, ecig, vapote, vapoteuse, vaporisateur personnel, est un produit de consommation courante et non un dispositif médical. C’est ce statut qui lui a permis de séduire de nombreux fumeurs qui ne se considèrent pas comme malades parce qu’ils fument.

Les liquides (appelés e-liquides) utilisés dans la vape, sont composés majoritairement de propylène glycol (PG) et de glycérine végétale (VG), additionnés d’eau, d’arômes et de nicotine. Ces 2 composants principaux ont été étudiés depuis de nombreuses années et n’ont pas montré de danger pour l’homme. Le propylène glycol est d’ailleurs utilisé dans de nombreux produits de la vie courante : alimentation, cosmétiques, médicaments, etc.

Les e-liquides ne sont pas des produits à ingérer (c’est très désagréable et peut causer un malaise), ne les laissez pas trainer à la portée des enfants ou des animaux. Ce dispositif est peu ou pas utilisé par les non-fumeurs (et dans ce cas plutôt sans nicotine) et est actuellement interdit de vente aux mineurs.

La nicotine

La nicotine est souvent diabolisée, elle n’est pourtant pas responsable des pathologies liées au tabagisme, contrairement aux goudrons, monoxyde de carbone et particules fines présents dans la cigarette tabac. La nicotine ne provoque pas le cancer. En France, le dosage maximal autorisé à la vente aux particuliers dans les e-liquides est de 20 mg/ml.

C’est un des éléments importants dans le sevrage tabagique, un sous-dosage pouvant être à l’origine d’échecs lors des tentatives d’arrêt du tabac. La cigarette électronique vous aidera à compenser le manque de nicotine lorsque vous arrêterez de fumer. Quel dosage prendre pour débuter ?

Contrairement aux patches, la nicotine n’est délivrée qu’au moment où vous vapotez. Une étude a démontré que le taux sa

nguin de nicotine n’augmente pas de la même manière qu’avec une cigarette classique, c’est pourquoi il vous faudra sans doute vapoter plus souvent au cours de la journée. Il est généralement conseillé, pour un gros fumeur, un dosage de départ de 12 à 18 mg/ml de nicotine. Néanmoins, pour certains ce dosage peut être trop important et générer des maux de tête.

Nous vous conseillons d’avoir à portée de main des flacons à des dosages différents, et éventuellement un flacon sans nicotine afin que vous puissiez diluer votre liquide habituel si vous commencez à ressentir des effets tel que : maux de tête, palpitations, nausées. Les dosages de nicotine disponibles en France : de 0, 3, 6, 12 etc jusqu’à 19,6 mg/ml

Comment débuter ?

Ce qu’il vous faudra impérativement avoir pour débuter :

2 batteries ou une batterie rechargeable en USB

2 clearomiseurs

Des résistances de remplacement

1 chargeur

plusieurs flacons de e-liquides de différents dosages nicotiniques et différentes saveurs afin de trouver celui qui vous convient le mieux

Pourquoi 2 ? Tout simplement parce qu’une batterie se vide et qu’il faudra la recharger, il est conseillé d’avoir toujours une batterie chargée à portée de main pour ne pas être tenté par une cigarette-tabac. Quant au clearomiseur, il s’agit là d’un consommable qui a une durée de vie limitée.

Vous allez certainement tousser lorsque vous testerez votre vaporisateur la première fois. C’est normal, il faut un temps d’adaptation.

Vous allez également avoir la bouche sèche, il faudra penser à boire plus d’eau que d’habitude.

Peut-être même que vous aurez des signes comme des maux de tête, des palpitations, des sensations de vertige. Ces symptômes sont classiques chez toute personne qui débute la vapote, il suffit généralement d’espacer les séances pour les voir disparaître, néanmoins, si vous êtes inquiets, n’hésitez pas à aller consulter un médecin et à en discuter avec lui.

Après avoir acheté votre matériel, assurez-vous que la batterie soit bien chargée.

Branchez-la au câble d’alimentation, si le voyant est vert, votre batterie est chargée, sinon, laissez-la en charge le temps que le voyant passe au vert. Les batteries de type eGo fonctionnent en général en cliquant 5 fois sur le bouton (également appelé switch) qui s’allume lorsqu’il est activé par pression. Remplissez votre clearomiseur : s’il s’agit d’un clearomiseur qui se remplit par le haut, dévissez l’embout buccal (appelé drip tip), pour un remplissage par le bas, dévissez la partie basse, puis penchez votre clearomiseur légèrement et remplissez de liquide entre la paroi et la cheminée centrale jusqu’au trait maximum. Revissez votre drip tip et laissez les mèches s’imbiber quelques minutes. Vissez ensuite votre clearomiseur sur votre batterie puis aspirez doucement et lentement en tenant le doigt appuyé sur le bouton. L’aspiration ne doit pas se faire de la même façon que sur une cigarette tabac.

Je Débute

Sous-catégories

Veuillez nous excuser pour le désagrément.

Effectuez une nouvelle recherche